Bureau d’écolier revisité

Véritable bureau des années 60 rénové.

Structure assez légère composée de panneaux de bois en hêtre assez fin fixés sur une armature solide formée de tasseaux de bois. La façade habillée de tiroirs en bois massif. Il n’a pas nécessité de travaux de réparation.

Il s’agissait de trouver un nouveau style actuel qui s’harmoniserait avec la pièce qui lui était destinée, plus précisément Il devait venir s’appuyer sur un mur rouge sur lequel était accroché un oeuvre originale évoquant un vaisseau dans une tempête mélangeant air et eau💨💦.

Ce vaisseau était composé de pièces de métal soudées. Le ton était donné …

J’ai opté pour un look métallique patiné.

Après un dépoussiérage minutieux suivi d’un léger épongeage à la lessive de soude, ponçage léger sur les façades des tiroirs, les joues. Ponçage plus important sur le plateau.

Préparation des supports avec une sous-couche sur toutes les parties visibles. Puis application de peinture à la caséine verte et bleue sur des zones de façon aléatoire.

Dans les angles, les arrêtes et les côtés des tiroirs ; application de peinture du rouge (2couches) uniformément.

Après un temps de séchage, application d’une peinture gris clair sur les joues et les façades de tiroir au rouleau. Avant séchage, j’ai essuyé par endroit certaines zones grises à l’aide de chiffon ; l’idée étant de donner un aspect de peinture décolorée par le temps et d’usure sans montrer les veines du bois donc tout en douceur, découvrant juste des zones bleues et des zones de vertes qui étaient en dessous.

Après séchage, pour les angles et les zones d’usure : frottement léger avec une toile abrasive fine (120-240) ou papier de verre.

Puis, mise en cire en deux couches alternées de lustrage.

Sur le plateau, pour donner un effet de zinc , j’ai utilisé du blanc, du gris puis une cire déjà préparée effet minéral #liberon , puis pour finir ; 2 passages de cire incolore, alternés de lustrage.

Pour le dessous du bureau ; afin de rester dans l’idée du métal, j’ai peint en gris clair au rouleau (deux couches), puis ciré.

Les poignées qui m’ont parues être en aluminium toujours en bon état malgré les années, ont été conservées. Je les ai juste car elles s’harmonisent toujours bien avec l’ensemble.